Protection du sol dans les espaces verts

En ville, les pelouses des parcs publics remplissent une fonction écologique importante. Elles modulent les variations de température et sont indispensables pour l’équilibre hydrique du sous-sol. Mais elles doivent être protégées, notamment en des lieux très fréquentés.

Eviter le compactage du sol

Ce qui se passe en dessous des premiers 5 à 10 cm est décisif pour préserver durablement le sol. Le sous-sol fournit des éléments nutritifs à la végétation et la régulation hydrique en dépend. S’il est compacté, les pores se bouchent, les racines reçoivent trop peu d’oxygène et un écosystème qui s’est développé pendant des millénaires est détruit. Les mesures les plus importantes pour éviter le compactage du sol consistent à :

  • Répartir de fortes charges sur une surface aussi grande que possible
  • Limiter autant que possible les pressions ponctuelles sur le sol

Protection de la pelouse

La couche végétale doit rester intacte afin de garantir la vitalité du terrain. Si les racines sont détruites, toute charge supplémentaire se répercute directement sur le sous-sol.

Les caillebotis brevetés de Passareco présentent les avantages suivants pour la protection du sol :

  • Perméabilité à l’air et à l’eau grâce à leur construction en lamelles
  • Répartition des charges
  • Préservation de la vitalité du sol
  • Régénération spontanée de la couche végétale
  • Pas de boue, pas flaques, pas de poussière

Les villes de Bâle et de Neuchâtel utilisent entre autres le système Passareco. A Bâle, la Petersplatz est protégée pendant la traditionnelle foire d’automne et sur les Jeunes-Rives de Neuchâtel, la zone autour de la buvette « Au bord du… » est recouverte d’éléments ecoplate.

Défiler vers le haut