Piste pour poids lourds dans le Jura

Cet été, Hugofilm Productions a été confrontée à une difficulté inédite : pour réaliser une scène de tournage dans une forêt, l’entreprise a dû installer une piste pour poids lourds.

Pâturage boisé

Christof Neracher, le producteur devenu connu grâce au film « Vitus », explique le choix du site. « Nous avons construit le décor, une maison qui, dans le film, est située en Amérique du Nord, sur un pâturage boisé du Jura, à quelques centaines de mètres de la route ».Il a fallu acheminer le matériel nécessaire pour bâtir la maison ainsi qu’un conteneur destiné à abriter les coulisses. Pendant le tournage, la piste a servi pour le transport de l’équipement technique, par exemple les lampes, la sonorisation et les caméras. »

Après un repérage sur place en compagnie de Markus Wohler, il a été décidé d’utiliser les éléments ecotruck solo qui supportent des charges jusqu’à 16 tonnes au total. Il n’a fallu qu’un seul jour à une équipe d’action paysage, Bienne-Seeland pour construire la piste d’environ 200 m à travers le pâturage jusqu’à la forêt.

« Action ! » pendant trois mois

A la fin du tournage au mois d’octobre, Christof Neracher était convaincu par ecotruck : « La piste pour poids lourds de Passareco était à mon sens la solution idéale, car, comparé à d’autres produits, elle protège le sol de telle sorte que le pâturage devrait récupérer rapidement. Le forestier aussi s’est montré enchanté, car il craignait les dégâts provoqués par le passage des poids lourds. »

Nous sommes heureux de ces retours positifs et nous réjouissons de découvrir le film « Jill ». En principe, il sera projeté dès l’hiver 2018/2019, d’abord dans des festivals, puis au cinéma. Plus tard, il sera également diffusé via les chaînes de la RTS qui coproduit ce long métrage.

Voici un bref synopsis pour les fans de cinéma parmi nos lecteurs :
« Au cours d’un voyage vers le passé, Jill apprend qui a été véritablement son père et pourquoi il a choisi de défendre son rêve jusqu’au bout. Entre des images oubliées depuis longtemps et des voix très éloignées se trouve la vérité d’une utopie manquée. »

Pour plus d’informations concernant le film

Défiler vers le haut