Le nouveau parking pour amateurs de sports d’hiver à Morgins

COMMUNIQUE DE PRESSE – Le nouveau parking pour amateurs de sports d’hiver à Morgins, un bénéfice pour toute la région.

Le champ destiné à accueillir les voitures cet hiver à Morgins doit pouvoir être réutilisé au printemps sans avoir subi de dommages. Transformer cette exigence en avantage pour toute la région est dû à l’initiative d’Oscar Dubosson, président de la Bourgeoisie de Troistorrent.

Confronté à la nécessité de prévoir des places de parc supplémentaires en hiver, Oscar Dubosson a approché les remontées mécaniques d’Adelboden afin de s’informer au sujet de la solution adoptée par la station de l’Oberland bernois. Là bas, pendant la saison froide, les champs sont protégés depuis des années avec succès à l’aide de caillebotis en bois de l’entreprise Passareco SA, spécialiste biennoise de la protection du sol durable.

Dès la première rencontre entre Oscar Dubosson et le directeur de Passareco, Markus Wohler, il était clair que le système de licence de Passareco constituait la solution idéale pour la Bourgeoisie de Troistorrents. Elle permet de conserver la création de valeur provenant de la confection des éléments ecopark dans la région : le bois est issu des forêts de la Bourgeoisie et les caillebotis sont fabriqués au sein des ateliers de la Fondation Foyers-Atelier Saint-Hubert à Monthey. Avec beaucoup d’enthousiasme, des personnes souffrant de handicaps y scient des lattes, percent des trous et assemblent les éléments. En outre, le recours aux ressources de la région permet de limiter les trajets nécessaires à la réalisation du projet au strict nécessaire.

Le système de licence permet à la Bourgeoisie de Troistorrents de prendre ses responsabilités relatives au développement durable de façon exemplaire et crée pour la région un gain écologique, social et économique.

Aujourd’hui, 240 caillebotis en bois sont terminés et installés. Au lancement de la saison d’hiver 2019/20, les usagers des remontées mécaniques de Morgins disposeront d’environ 1’380m2 de places de parc confortables. Après cette première étape et au cours des deux prochaines années, le contrat de licence prévoit la fabrication supplémentaire de caillebotis à concurrence de 5’000 m2.

Au printemps, la neige fondante s’écoulera par les interstices entre les lattes des éléments ecopark et une fois ces derniers retirés, le champ apparaîtra intact. Les caillebotis seront stockés au sec pendant l’été afin d’être réutilisés l’hiver suivant.

Là où en hiver les voitures se gareront confortablement, un champ verdoyant reprendra ses droits au printemps. A Morgins, il conviendra donc aussi de jeter un regard sur le sol.


« La Commune de Troistorrents construit actuellement un nouveau bâtiment administratif en structure bois. Le bois provient des forêts bourgeoisiales au-dessus de la station de Morgins. Le traitement des grumes s’est fait auprès de la scierie locale. Après cette première transformation, les scieurs ont effectué un tri très pointu et ils ont déclassé une certaine quantité de bois.

C’est lors d’une balade dominicale dans la station de l’Oberland bernois (Adelboden) que notre conseiller municipal en charge de la Bourgeoisie, Monsieur Oscar Dubosson, a découvert le procédé « Passareco » mis en place de façon à protéger les surfaces agricoles pour le parcage hivernal des véhicules des hôtes de la station.

L’idée est géniale ! Le modèle pour la protection des sols de notre station de Morgins est trouvé.

De plus, cette manière de faire nous permet de recycler les bois déclassés qui ne peuvent pas être utilisés à la construction de la maison de commune.

Une première étape d’environ 1380 m2 a été réalisée grâce à ce bois de qualité médiocre. Le montage des caillebotis a été réalisé par les Ateliers St-Hubert de Monthey. La pose des caillebotis débutera dès la mi-novembre sur la place du 6 août de notre station de Morgins.

L’Administration communale de Troistorrents »

 

Défiler vers le haut