5. avril 2018

Place de rebroussement avec plaques de protection de sols sur un pré protégé

A Zurich, un champ a été équipé avec les plaques de protection de sols ecotruck pour poids lourds de Passareco afin qu’un bus scolaire puisse y faire demi-tour. Cette solution permet de protéger les racines d’arbres historiques pendant trois ans.

Les travaux d’assainissement et de transformation du complexe scolaire Schauenberg à Zurich sont prévus sur trois ans. Pendant ce temps, environ cent cinquante élèves suivront les cours à l’école Ruggächer. Mais ils ne s’y rendront pas à pied, un bus les y conduira.

Un arrêt provisoire a été installé dans le quartier Schauenberg pour cette navette. Cependant, le parking existant est trop exigu et pour faire demi-tour, le bus doit passer sur un pré qui est protégé en raison des arbres anciens qui s’y trouvent. Après un examen minutieux par l’entreprise BAUMBÜRO, Antje Lichtenauer a proposé de recourir à des éléments ecotruck spécialement conçus pour poids-lourds. Doris Morf, administratrice des espaces verts de la ville de Zurich, est convaincue par cette solution : « Si nous avions opté pour une couverture conventionnelle en asphalte, les racines des arbres auraient beaucoup souffert par la pose de la chape et il n’est pas certain que ces végétaux eussent survécu à cette intervention. Le système de Passareco protège le sol de façon efficace et grâce aux interstices entre les lattes, suffisamment d’eau et d’air pénètrent jusqu’aux racines ».

Plaques de protection de sols avec beaucoup d’avantages

Dans la variante « solo », ecotruck supporte des charges jusqu’à 19 tonnes au total, sans que la valeur limite maximale de charge au sol de 50kN par mètre carré soit dépassée. Les lattes de bois mobiles répartissent le poids des véhicules de manière régulière et empêchent ainsi le tassement du sol.

Le système n’exige pas de préparatifs particuliers, les éléments étant posés directement sur l’herbe – un argument supplémentaire qui a convaincu les responsables. La mise en place se fait pratiquement sans outils. Six personnes peuvent poser les caillebotis en bois à la main, sans recourir à l’aide d’une machine. Des lattes tenues par des sardines en fer sont posées sur le pourtour afin de maintenir les éléments fortement sollicités en place.

Pose par un atelier social 

La pose est réalisée par des collaborateurs de la fondation « Chance » à Zurich. Le centre de compétence pour l’intégration professionnelle propose un programme structuré à des demandeurs d’emploi et la possibilité de se réintégrer dans le marché du travail. Pour Heinz Wiedmann, responsable de service, de tels mandats sont précieux : « Pour nos participants, toute occupation est très importante, car elle ne signifie pas seulement un gagne-pain, mais est pourvoyeuse de sens. Elle facilite la construction de l’identité et le développement de l’estime de soi. » Un groupe de six personnes a posé les soixante plaques de protection de sols ecotruck en seulement six heures. >>> article Batimag 09/2016

… retour

Défiler vers le haut