5. avril 2018

La Fête fédérale de gymnastique – un excellent exemple de développement durable.

En Juin 2013, plus de 60 000 gymnastes et deux fois plus de visiteurs ont afflué sur les rives du lac de Bienne pour la fête fédérale de gymnastique. Dans le but de fixer de nouvelles normes, le projet est devenu un modèle sans pareil de développement durable. Grâce à ses solides partenariats, Passareco a contribué de façon considérable au succès de cette fête.

Les organisateurs cherchaient une bonne solution afin d’éviter que les nombreux sportifs et visiteurs n’endommagent les terres cultivées sur les rives du lac de Bienne. Il s’agissait de consolider la prairie de l’allée fantastique de Nidau ainsi qu’autour des terrains de sport, sur la place de camping et le park & ride d’Ipsach. Au total, une surface plus vaste que deux terrains de foot.

Exigences élevées en matière de développement durable

Le président de la fête fédérale de gymnastique, Frank Hofer, a immédiatement reconnu que Passareco offrait une solution incomparable en termes de développement durable: “Il n’est pas question d’importer un revêtement de sols en plastique d’Allemagne ou des Pays-Bas. Je pense qu’avec ces caillebotis, nous avons trouvé une excellente solution.”

La valeur ajoutée régionale par la fête fédérale de gymnastique

Valoriser la coopération avec les acteurs régionaux était au centre des préoccupations des organisateurs. Nous avons dépassé ces attentes. Le bois utilisé pour la production des caillebotis provient du Sud du Jura. Le pin noir, un arbre qui n’est pas originaire de Suisse, a été mis gratuitement à notre disposition par la ville de Bienne. Des sociétés de transport locales se sont chargées d’acheminer les troncs d’arbres vers les scieries de Bienne.

Une production socialement responsable

Les caillebotis ont été assemblés par deux entreprises sociales de la région : l’Action Paysage de Bienne-Seeland et la Syphon AG proposent des emplois à des chômeurs de longue durée. « Il s’agit d’un projet sensé, car ce n’est pas qu’un simple programme d’occupation, mais un vrai travail apprécié», explique le directeur de Syphon, Michel Zwahlen. En moyenne, les employés de l’AG Syphon et de la société Action Paysage Bienne-Seeland ont fabriqué 23 pièces ecopark par jour, principalement utilisées pour les voies d’accès reliant le camping au parking.

Revêtement de sols élégant et fonctionnel

Avec l’aide de la protection civile, une superficie totale de 15 603m2 de caillebotis répartie sur six sites a été installée en cinq semaines seulement. Pour l’aménagement de l’allée fantastique de 600m de long, l’équipe d’installation n’a eu besoin que d’une seule semaine. De nombreux sponsors et partenaires ayant également équipé leur stand de caillebotis ecoplate, le festival de Nidau se présentait sous une apparence homogène et stylée. >>> Le rapport du développement durable (PDF)

… retour

 

Défiler vers le haut