Caillebotis en bois également disponibles sous licence

La coopérative Schnee Horn en Appenzell a opté pour la fabrication sous licence de caillebotis ecopark. Cette société a pour but de promouvoir les sports des neiges auprès des familles et de la jeunesse. Outre la location ou l’achat de caillebotis, la fabrication sous licence est une solution moins connue qui a cependant déjà fait ses preuves à plusieurs reprises.

Caillebotis ecopark fabrication sous licence

En collaboration avec le district de Schwende et la société de télécabine Wasserauen-Ebenalp AG, la coopérative Schnee Horn a confié la production de 1’000 m2de caillebotis ecopark au foyer « Steig Wohnen und Arbeiten ». Les éléments ont permis l’aménagement du parking d’hiver au pied des remontées mécaniques. Pour Toni Isenring, chef de l’équipe en charge des travaux sur bois au sein de l’institution sociale, cette tâche s’est révélée passionnante pour les pensionnaires. En dépit d’un espace réduit, ils ont scié les lattes, percé des trous et assemblé les éléments avec bonheur et enthousiasme.

Dans le cadre d’un contrat de licencele client fournit le bois indigène conformément aux instructions de Passareco et se charge d’organiser le travail de préparation et d’assemblage des éléments par une institution sociale dans sa région. Il  bénéficie ainsi du savoir-faire de Passareco, tout en privilégiant des entreprises et institutions locales pour la fabrication des caillebotis ecopark.

Niklaus Fritsche, président de la coopérative Schnee Horn se réjouit qu’en dépit de moyens limités, grâce au système de fabrication sous licence et à la compréhension de Passareco, il a déjà été possible de mettre cent places de parc à disposition des amateurs de sports des neiges pendant la saison 17/18. Pour la prochaine, le doublement de la surface est prévu.

Jusqu’à la fin de la saison d’hiver, les caillebotis protègent le champ à proximité de la station de départ de Schwende et permettent aux visiteurs d’avoir les pieds au propre et au sec. Jusqu’à la prochaine saison de ski, la surface agricole pourra à nouveau être exploitée sans avoir subi de dommage.

Scroll Up